La Contrebasse

De Patrick Süskind / avec Clovis Cornillac

Popularisé il y a vingt ans par le regretté Jacques Villeret, ce brillant monologue de Patrick Süskind (Le Parfum) retrouve une seconde jeunesse grâce à Clovis Cornillac, l’enfant chéri du cinéma français, qui, on le sait moins, est aussi un acteur de théâtre majeur. Seul dans son appartement de vieux garçon introverti, un contrebassiste parle de son instrument, le plus beau, le plus important, évidemment, de l’orchestre auquel il appartient, noyé dans la masse, ignoré de tous, d’une jolie soliste, surtout, pour laquelle il a le béguin. Alors il boit, bière après bière, et évoque L’Or du Rhin qu’il abhorre, « Momo » de Salzburg et l’amour-haine qu’il porte à cet instrument auquel il a sacrifié sa vie, celle d’un raté, d’un aigri aux rêves inassouvis… Un solo tendre et touchant, magnifié par un comédien souverain.

mise en scène Daniel Benoin ♦ interprétation Clovis Cornillac ♦ décor Jean-Pierre Laporte ♦ lumières
Daniel Benoin ♦ costumes Nathalie Bérard-Benoin ♦ vidéo Paulo Correia ♦ assistanat à la mise en scène
Sarah Vernette ♦ avec les conseils de Philippe Noharet, contrebassiste à l’Opéra de Paris ♦ ©Bernard
Richeb
production Théâtre National de Nice - CDN Nice-Côte d’Azur, Pascal Legros Productions texte publié aux Éditions Fayard

<       >

Info

Equilibre
Dauer 1h40

Sa 28. März um 20:00
2015

Volltarif 65,00 CHF
Ermässigter Tarif 60,00 CHF
Volltarif Kat. 2 55,00 CHF
Ermässigter Tarif Kat. 2 50,00 CHF

Demnächst auf dem Spielplan

Yann Lambiel
Théâtre sans animaux
content
loader
X