Anne, une mort choisie

Texte Jean Mahler / Lecture Olivier Havran

Ces pages ont été rédigées durant les mois qui ont suivi la mort d’Anne, tan dis que les émotions immédiates, encore bien présentes en moi, me permettaient de revisiter les étapes significatives du cheminement sans trop en reconstruire le déroulement.

 

La mort fait partie de la vie, elle n’est pas un événement fortuit, improbable ( "S’il m’arrivait un jour quelque chose…" ) me disait mon père, alors qu’il approchait des cent ans), mais ce qui arrivera de façon certaine et inéluctable pour nous tous. Quelle que soit la manière – tranquille ou violente, attendue ou brutale, tardive ou précoce – dont elle survient.

 

Aussi, écrire au sujet de la mort, c’est écrire au sujet de la vie et de cette dimension de notre condition humaine, la finitude. Avec toute la palette d’émotion, de questionnements et de représentations que celle-ci suscite en nous.

 

S’il s’agit dans ces pages d’une histoire singulière, elle peut néanmoins, par résonnance, ouvrir sur une dimension universelle…

 

Jean Mahler

<       >

Info

Lesung / Poesie
Nuithonie / Petite Salle
Dauer 1:30

Di 3. Dezember um 19:30 - ausverkauft
2019

Tarif unique 15,00 CHF

Demnächst auf dem Spielplan

Yann Lambiel
Théâtre sans animaux
content
loader
X