Notes de ma cabane d’ermite (Hôjô ki, 1212)

de Kamo no Chômei(1155-1216)

Ce journal intime, écrit il y a plus de huit cents ans, est un chefd’oeuvre absolu. Fils d’un prêtre desservant au sanctuaire de Kamo, élevé par sa grand-mère, Chômei étudie la poésie et la musique sous la direction de maîtres éclairés. Son immense talent lui permet d’accéder à la cour de l’empereur Go Toba qui le nomme membre régulier du Bureau de la Poésie. Avec l’effondrement de la société aristocratique, Chômei, sans illusion, entre en religion et se retire dans les montagnes au nord-est de Kyôto.
Dans sa retraite, il rédige son journal dans lequel il relate sa vie d’ermite et les événements douloureux dont il a été témoin. Il est aussi l’auteur d’un essai critique sur la poésie et d’un recueil d’anecdotes édifiantes. Version française établie à partir du texte original japonais et de la traduction du R. P. Sauveur Candau.

 

 

Nuithonie initie cette saison son premier cycle de lectures. Des écrits passionnants seront donnés à écouter, à entendre, à imaginer, à rêver au travers d’une voix, celle d’Armen Godel. Ce fribourgeois d’origine nous propose un voyage au cœur de littératures à la langue riche, textes anciens, du répertoire ou contemporains, de nos contrées ou d’ailleurs.

 

Acteur, metteur en scène et écrivain né à Genève, Armen Godel est professeur honoraire du Conservatoire de Genève où il a enseigné de 1969 à 2007, ainsi qu’à Lausanne de 1987 à 2003. Spécialiste du théâtre nô, cet officier de l’Ordre du Soleil Levant (Japon) a joué dans de nombreuses mises en scène dont celles de François Simon, André Steiger, Benno Besson, Matthias Langhoff, Manfred Karge, François Rochaix ou Martine Paschoud.

Il est également auteur d’une dizaine d’ouvrages, dont trois romans, un récit : Mes algues d’Osaka (Paris, Le Seuil), trois chroniques : Le Maître de Nô (Paris, Albin Michel), La Maison Kizuki, Zeami, traces ! (MétisPresses), un essai sur le théâtre nô : Joyaux et Fleurs du Nô (Albin Michel), ainsi que des traductions d’auteurs classiques japonais (Paris, Gallimard, Connaissance de l’Orient).

content
loader
X