Gjon's Tears and The Weeping Willows

Invité spécial : Pascal Auberson
Image
Gjon's Tears_Backstage - 14.08.22 - ROA copyright Joseph Carlucci
Lieu
Equilibre
GRANDE SALLE
Dates
Voir les autres dates de ce spectacle
Durée
En création
Tarifs
Tarif unique
50

Tout l’univers de Gjon’s Tears et ses compères avec des collaborations inédites ! 
Avec un invité spécial: Pascal Auberson.


Après avoir fait forte impression en solo lors de l’édition française 2019 de The Voice, le Fribourgeois Gjon’s Tears est sélectionné pour participer à l’édition 2021 de l’Eurovision, où il a remporté la troisième place grâce à sa prestation vocale et scénique remarquée. À Equilibre, Gjon se produira avec son groupe The Weeping Willows. S’étant rencontrés dans le cadre de l’académie musicale La Gustav, Gjon et les quatre musiciens l’entourant s’unissent pour créer quelques instants intenses et indescriptibles tant par leur force que par leur dynamisme. Pour cette soirée événement, le jeune chanteur a choisi Pascal Auberson pour le rejoindre sur scène.

Filiation

Tout commence lorsque Gjon’s Tears évoque son admiration pour Pascal Auberson durant une interview dans un journal local. L’ancien agent et ami de l’artiste, Dominique Rime rencontre Gjon par hasard dans un café à Bulle et lui propose d’échanger avec Pascal. Ils se rencontrent et de là se construit une amitié avec un amour commun pour les grandes mélodies et la Musique en général. Ils se parlent de leurs expériences, de leurs parcours et de leurs vies mais aussi chantent ensemble faisant vibrer l’âme de l’atelier de Pascal situé au quartier du Flon, à Lausanne. Filiation est le mot qui met en exergue la transmission d’un savoir musical d’une époque, d’un style ou/et d’une génération à une autre. Les deux artistes souhaitent donc à partir de leurs deux univers et de ce qu’ils se sont transmis partager un moment musical rempli de souvenirs, de simplicité et de sincérité.

chant, piano Gjon Muharremaj
guitare, chant Pascal Stoll
guitare, chant, synthé Martino Lepori
basse Samuel Riedo
batterie, chant Gaëtan Guélat
© ROA copyright Joseph Carlucci